40 000 $ en bourses de la Chaire COLIBEX sur les enjeux contemporains de la liberté d’expression et la religion (équipe québécoise) – automne 2024

Les bourses peuvent être accordées aux étudiants et étudiantes de 2e et 3e cycle travaillant sous la direction d’un cochercheur ou d’une cochercheuse de l’équipe québécoise rattaché.e à l’axe 2.

COLIBEX – Automne 2024

Nouvelles inscriptions :

  • 2 bourses de 5000 $ pour les étudiant.es de niveau maîtrise ;

  • 2 bourses de 10 000 $ au niveau doctoral

Étudiant.es déjà inscrit.es :

  • 5 bourses de 2000 $

Dates limites de présentation des dossiers numérisés :

15 septembre 2024 (à midi)

Admissibilité et critères d’attribution :

  • Être admis.e à plein temps à partir de l’automne 2024 ou de l’hiver 2025 dans un programme de maîtrise ou doctorat sous la direction d’un.e professeur.e* membre de l’équipe québécoise de l’Axe 2 la Chaire COLIBEX (une candidature doctorale sera retenue sous la direction de la cotitulaire, Solange Lefebvre) ;

  • Les bourses de 2000 $ sont destinées aux étudiant.es déjà inscrit.es ;

  • Excellence du dossier académique, qualité du projet de recherche ;

  • Les récipiendaires doivent présenter un projet ayant un lien avec la liberté d’expression (acceptation large, voir exemple plus bas**) et la religion/spiritualité. Ils seront sans doute invités à pourvoir des contrats d’assistanat de recherche intéressants. 

Dossier de candidature :

Les candidat.es doivent faire parvenir les documents suivants en un dossier numérisé à l’adresse courriel suivante : julie-anne.godin-laverdiere@umontreal.ca

  • Une lettre d’une page maximum précisant les moyennes obtenues au terme des diplômes universitaires, et indiquant en quoi le projet se trouve en lien avec la liberté d’expression et la religion ;

  • un résumé du projet de recherche de 250 mots (maîtrise) et 500 mots (doctorat) ;

  • un CV ;

  • les relevés de notes des diplômes universitaires.

Un courriel d’appui du directeur ou de la directrice de la thèse de doctorat ou de maîtrise attestant de l’excellence de l’étudiant‧e et de sa motivation, en un maximum de 10 lignes, doit être expédié à la coordonnatrice de la Chaire Julie-Anne Godin-Laverdière : julie-anne.godin-laverdiere@umontreal.ca.

Professeur.es et cochercheur.ses de l’équipe québécoise de l’Axe 2

Université de Montréal

Institut d’études religieuses, Faculté des arts et des sciences

Solange Lefebvre, cotitulaire, professeure titulaire (libertés, pandémie et religions; reconnaissance des minorités religieuses, requalification des lieux patrimoniaux, liberté de religion; la non religion) ;

Jean-François Roussel, professeur titulaire (questions autochtones, réappropriation culturelle, décolonisation et spiritualités) ;

Ignace Ndongala Maduku, professeur agrégé (femmes dans l’Église, liberté d’expression au sein des autocraties africaines; liberté, doctrine et rites)

Faculté de droit

Harith Al-Dabbagh, professeur agrégé (pluralisme juridique (interaction entre droit positif et religion dans le monde occidental et en terre d’Islam), liberté d’expression et internormativité) ;

Jean-François Gaudreault-Desbiens, professeur titulaire (liberté d’expression académique, droit public, liberté de religion)

Université du Québec à Montréal

Département de sciences des religions

Frédéric Dejean, professeur agrégé (processus de reconnaissance des minorités à travers leur accès à l’espace public – Évangéliques, Hassidiques ; gestion de la diversité par les institutions, lieux de culte) ;

Roxanne Marcotte, professeure titulaire (pensée arabo-persane islamique, discours publics) ;

Institut national de la recherche scientifique

Denise Helly, professeure titulaire, Centre Urbanisation Culture Société (modalités sociojuridiques de la réduction et du contrôle de la haine en ligne antireligieuse au Canada et au Québec, régulations religieuses liées au blasphème).

** Exemples de thèmes de recherche liés à la liberté d’expression :

  • crimes haineux ;
  • limites posées aux images et représentations de thèmes religieux ;
  • blasphème;
  • appropriations culturelles et spirituelles ;
  • frontières et négociations entre identités religieuses et non religieuses ;
  • sources de dissentiment, d’indignation, de résistance, de radicalisation violente, ainsi que les stratégies pour les surmonter et les négocier ;
  • critiques des religions et limites ;
  • rapports entre expressions religieuses et liberté de conscience; balises et autorités ;
  • liberté d’expression à l’intérieur des groupe religieux ;
  • prosélytisme ;
  • instrumentalisation de la religion par les autocraties s’attaquant à la liberté d’expression ;
  • droits à la liberté de conscience et de religions, et à la liberté d’expression.

Exemples de questions de recherche :

  • Comment se négocient les limites imposées aux expressions religieuses au nom de la paix sociale (visibilité symbolique, rassemblements religieux publics, prosélytisme, santé publique, etc.) ?
  • Comment les discours publics se forgent-ils différemment selon les croyances ou religions en jeu ?
  • Comment les rapports entre les croyants et les laïques se négocient-ils, notamment dans le champ municipal ?
  • Les religions ont toujours développé leurs propres régulations eu égard à la liberté d’expression (répudiation d’une religion, critique, blasphème, censure, etc.).
  • Comment les autorités religieuses, les textes normatifs et doctrinaux, les adeptes négocient-ils la liberté d’expression ?


Citer ce billet
Colibex (2024, 7 mai). 40 000 $ en bourses de la Chaire COLIBEX sur les enjeux contemporains de la liberté d’expression et la religion (équipe québécoise) – automne 2024. Chaire COLIBEX. Consulté le 14 juin 2024, à l’adresse https://libexpress.hypotheses.org/10410

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search