Événements à venir

Colloque ” Liberté d’expression et sport “, Strasbourg, 4-5 avril 2024.

La tenue en France des Jeux olympiques et paralympiques à Paris en 2024 est l’occasion de penser l’actualité des liens qu’entretiennent la liberté d’expression et le sport. Le caractère plus ou moins légitime des formes d’expression religieuses et politiques des sportifs, des sportives et de leurs supporters, ainsi que des sanctions dont ils et elles peuvent faire l’objet, alimentent régulièrement le débat public. Qu’il soit question des opinions politiques exprimées publiquement par des sportifs (soutien explicite à l’Ukraine, port de brassard en soutien à la cause LGBT+, dénonciations d’agressions sexuelles, etc.) ou des sanctions éventuelles prises par leurs fédérations; qu’il soit question des insultes racistes, sexistes ou homophobes exprimées depuis les tribunes (sous forme de banderoles ou de chants) ou sur les terrains; des formes de harcèlement en ligne des sportifs et sportives ou encore des mesures d’interdiction de stade prises pour des raisons sécuritaires, toutes ces formes d’expression font débat. Dans ce contexte, les instances de régulation des organisations sportives produisent de nouvelles normes pour tenter de clarifier la frontière entre comportements légitimes et problématiques, au prix parfois de contentieux juridiques. Dans le cadre français de l’affaire dite des hijabeuses, en juin 2023, le Conseil d’État a ainsi jugé “adaptée et proportionnée” la réforme des statuts de la Fédération française de football dans laquelle apparaît l’interdiction du “port de signe ou tenue manifestant ostensiblement une appartenance politique, philosophique, religieuse ou syndicale”. De son côté, le Comité International Olympique a revu sa charte pour à la fois garantir que “tous les concurrents, officiels d’équipe ou autres membres du personnel d’équipe participant aux Jeux Olympiques” jouissent de la liberté d’expression, tout en limitant cette liberté au respect des valeurs olympiques, des principes fondamentaux de l’Olympisme et des “directives établies par la commission exécutive du Comité International Olympique”. Ces différents exemples illustrent la manière dont la liberté d’expression est l’objet de définitions, d’orientations et de réglementations spécifiques au domaine des sports tout en suscitant des contestations et des négociations sur sa bonne interprétation et ses applications.

Le colloque “Liberté d’expression et sport” se propose de dresser un état des lieux des luttes encadrant la liberté d’expression en répondant à plusieurs questions. De quelle liberté d’expression jouissent les athlètes et le public dans les arènes sportives ? Par quels dispositifs cette liberté est-elle encadrée, voire limitée ? De quelles (tentatives de) transgressions et redéfinitions ces encadrements font-ils l’objet ? Dans quelles conditions évoluent-ils ? Y a-t- il, dans l’ensemble de ces processus, des enjeux spécifiques au sport, ou les luttes autour de la liberté d’expression sont-elles comparables à celles qui se déploient dans d’autres espaces ?

Pour plus d’informations, cliquez ici.


Peut-on séparer l’artiste de son œuvre ?
Débat autour de la parution du n°50/2023
de Travail, genre et sociétés
, Paris, 21 décembre 2023.



Citer ce billet
Colibex (2023, 31 octobre). Événements à venir. Chaire COLIBEX. Consulté le 22 mai 2024, à l’adresse https://libexpress.hypotheses.org/5511

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search